Eviter les courbatures (ou les soulager)

Eviter les courbatures (ou les soulager)

Buvant peu d’eau (booouh, je sais), je suis assez sujette aux courbatures et ce depuis toute petite. Avec le temps j’ai développé de la magie noire des techniques toutes bêtes, me permettant de les limiter. Ou au moins de les soulager une fois apparue. Voici mes petites trucs à moi !

1. Boire


Oui, désolée les filles. La première technique n’est pas un miracle : plus vous buvez plus vous éviterez les courbatures. Essayez de penser à vous hydrater tout au long de vos séances de sport. Ça évitera de souffrir le lendemain ou le sur-lendemain.

2. Le gel douche Weleda à l’arnica


Alors ici en revanche, petit miracle en vue : ce gel douche est extraordinaire pour moi. Je me douche avec en massant légèrement après chaque session un peu musclée, et vous pouvez être sure que les courbatures sont quasi inexistantes ou anecdotiques. L’odeur est un peu forte mais je la trouve agréable et fraîche, elle ne me dérange pas du tout.

Je l’achète généralement en parapharmacie et il n’est clairement pas hors de prix. Vous trouverez le lien pour le commander en ligne (et moins cher) en cliquant sous la photo !

Prix moyen : 7€ le tube de 200ml

3. L’huile d’arnica Weleda


Dans la même gamme, toujours aussi miraculeuse : l’huile de massage. 

Le plus efficace est de l’appliquer après la séance, puis le soir avant de se coucher. Il faut masser assez longtemps pour que l’huile puisse péétrer et que les muscles aient le temps de se détendre, mais elle est absolument PAR-FAITE ! L’odeur est plus douce que le gel douche et elle hydrate aussi la peau en profondeur. 100% naturelle et 100% efficace pour moi !

Compter environ 10€ pour les 100ml

4. Les étirements


C’est la partie redoutable de cet article. Oui, le plus efficace reste encore et toujours de prendre qq minutes pour s’étirer, sans trop forcer, à chaud. Essayez de vous focaliser sur les muscles qui ont le plus travaillé, et de ne pas dépasser 10min d’étirements, à moins que cela ne soit pour atteindre des objectifs d’assouplissement.

S’étirer permet aussi d’éviter les blessures, et de gagner en résistance musculaire lors de torsions ou de blessures superficielles (se tordre la cheville, le genou, le poignet ect.).

Depuis que je m’étire régulièrement, aucun claquage ou autre ne s’est déclaré chez moi (ce qui était pourtant assez régulier auparavant).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *