Mes conseils pour réussir son TBC (et sa perte de poids)

Mes conseils pour réussir son TBC (et sa perte de poids)

Démarrer un programme de sport peut parfois être compliqué, stressant et déstabilisant. Mais s’il est fait correctement, il y a de grandes chances pour que vous voyiez les changements rapidement. Je vous donne dans cet article mes conseils pour vous rassurer, et vous faire gagner du temps, si vous débutez votre programme, et notamment le TBC !

 

S’appuyer sur une communauté


Quel que soit le programme que vous choisissiez, il est certainement basé sur une grande communauté. Sinon, comment l’auriez-vous connu / choisi ?

Même si vous n’êtes pas très “réseaux sociaux”, essayez d’aller faire un tour sur les hashtags du programme. La championne toute catégorie de cet exercice est Kayla Itsines. L’australienne et son programme (le BBG), sont des “must follow” pour se motiver et voir des avant/après auxquels il est simple de s’identifier.

 


 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par KAYLA ITSINES (@kayla_itsines) le

Je vous conseille très fortement la communauté du TBC de Sonia Tlev pour celles qui auront choisi ce programme (ou pas d’ailleurs). Sonia est très présente sur Instagram, poste des photos de filles ayant suivi le programme très régulièrement et répond rapidement aux messages, quels qu’ils soient. Attention, quand je dis Sonia, il faut comprendre elle ou son équipe. Je vous conseille aussi de prendre contact avec les filles ayant démarré le programme en même temps que vous, ou qui vous motivent. Il y a une vraie culture de l’échange et de l’encouragement entre elles, et ce serait dommage de ne pas en profiter !

Personnellement, j’ai fait de très belles rencontres grâce à ces communautés, qui sont ensuite devenues des amies.

 


 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Today I introduce you the amazing @katia_fit_mum and her exemplary journey 💯 She done TBC 1, TBC 2 and SBT 1 = 36 weeks of training 💪🏻And she’s now at week 6 of TBC 3 + training at the gym 💥Pictures talk for themselves ✨Congrats beauty you definitely are your best version 😘CONGRATULE HER ❤ ✅TBC : www.shop.soniatlev.fr ✅SBT : www.app.soniatlev.com (50% off now) • • Aujourd’hui je vous présente la sublime @katia_fit_mum et son parcours exemplaire 💯Elle a terminé le TBC 1, le TBC 2 et le SBT 1 soit 36 semaines d’entraînement 💪🏻Elle est actuellement à la 6 eme semaine du TBC 3 avec du training en salle à côté 💥Les photos parlent d’elles mêmes ✨Bravo ma belle tu es définitivement ta version version 😘 FÉLICITEZ LA ❤ ✅TBC : www.shop.soniatlev.fr ✅SBT : www.app.soniatlev.com (-50% en ce moment )

Une publication partagée par Sonia Tlev•Personal Trainer• (@soniatlevfitness) le

 

Prenez des photos (beaucoup de photos)


Il est difficile de tenir le coup au démarrage de programmes lorsqu’au bout de plusieurs semaines, notre poids n’a pas bougé sur la balance…
C’est très courant, c’est normal, mais c’est décourageant, je suis d’accord. Et en ce qui me concerne, je n’ai pas vu mon poids bouger avant un petit moment. Mais les photos ont été particulièrement motivantes, très rapidement.
Je vous conseille de vous prendre en photo sous toutes les coutures, et d’essayer d’avoir une “tenue de référence”, avec un éclairage neutre, qui vous permettra de comparer vos “avant/après” de façon totalement objective.

Les photos, c’est ce qui a permis à ma maman de tenir le coup et de se motiver pour un deuxième tour de TBC ! Elles sont vraiment la plus grande motivation que l’on puisse avoir.

 

Processed with MOLDIV

Ne pas attendre de résultats avant la 5ème semaine


Avant cela, le corps n’a pas le temps de s’habituer au changement et de brûler suffisamment de graisse. Il faut lui laisser le temps de changer, lui aussi, de rythme. Ne vous attendez à aucun résultat physique avant le début de la cinquième semaine. C’est la meilleure façon d’apprécier chaque petit changement qui pourrait tout de même pointer le bout de son nez, et de ressentir les effets bénéfiques de votre remise en forme, autrement que physiquement.

Ne pas se focaliser sur l’alimentation


Oui, c’est normal de se faire plaisir, non ça ne suffit pas à ruiner 100% de nos efforts durant le TBC ou tout autre programme. Ce sont des programmes intensifs, les 2/3 écarts que l’on s’accordent ne vont pas suffire à tout annuler. 

Bien sûr, c’est plus efficace si vous mangez “équilibré” à côté, mais sur le long terme, il vaut mieux éviter de trop se frustrer pour pouvoir trouver un équilibre possible à maintenir (surtout si comme moi, vous êtes une bonne mangeuse !).
Mieux vaut limiter l’alcool et les écarts de cet ordre plutôt que vos petits plaisirs culinaires pas si dangereux pour la santé ! 

Evidemment, je parle d’écarts réguliers mais raisonnables, pas d’une alimentation basée sur les fast food et la “junk food” ici, vous l’aurez bien compris

 

Ne pas être trop dur avec soi-même


On a TOUTES raté des séances, des semaines d’entrainement. Et on ne repart JAMAIS à zéro. D’abord, parce que le corps apprend et a une mémoire, il retrouvera donc vite le niveau perdu.
Ensuite, parce qu’il est impossible (si si), d’être au top tout le temps. On peut être malade, fatiguée, ou simplement pas motivée. Il faut savoir écouter ce que son corps dit, et le respecter aussi.

L’entraîner trop fort, trop souvent, c’est risquer la blessure. Soyez indulgente avec lui, et accepter qu’il n’est pas (et ne sera peut-être jamais) ce que vous voulez exactement qu’il soit.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *