Quel cardio choisir pour perdre du poids ?

Quel cardio choisir pour perdre du poids ?

Quand on a quelques kilos à perdre, ou que l’on veut se raffermir, on passe toutes par cette question cruciale : quel cardio adopter ?
Je ne suis pas coach sportif, je ne prétends pas avoir la science infuse, mais voici ce que je peux vous recommander. Je vous présente dans cet article ce qui a fonctionné (et fonctionne encore !) pour moi.

La corde à sauter pour une perte uniforme et un raffermissement au top


Je démarre forcément ce petit tour d’horizon par mon cardio favori : la “jumping rope” pour les bilingues

C’est un cardio qui a un avantage immense pour moi : il brûle vite, en peu de temps. Bref, tout ce que je demande. Il muscle (et fait fondre) de façon uniforme, sans trop gonfler les bras et épaules. Il permet aussi de garder la sangle abdominale contractée tout au long de l’exercice, et s’ajoute très facilement à la fin d’une séance de renforcement musculaire.

Il est donc parfait si, comme moi, vous craignez les sports traumatisants au niveau des articulations (aka le running). Et surtout si vous haïssez ceux demandant une grande amplitude horaire.

Pour la petite histoire, je l’ai (re)découvert avec le TBC de Sonia Tlev (si vous ne savez pas de quoi je parle, allez voir par ici). Et il a été d’une efficacité hors norme. Je ne lâche donc plus vraiment ma corde à sauter, et je pense que c’est le meilleur allié que vous puissiez avoir. En plus, vous pouvez varier les séances et les exercices à l’envie, ce qui est quand même assez unique en termes de cardio !

Les + : un cardio simple et efficace, rapide et peu traumatisant physiquement.

Les – : besoin d’un peu d’espace et d’un peu d’entraînement pour réaliser de véritable séance.

Exemple de programme pour perdre du poids : 3 à 4 séances de 15 min par semaine.

Le RPM pour un résultat rapide


Lorsque j’ai rejoint une salle de sport pour la première fois, le RPM était pour moi le sport des sadiques venant uniquement à la salle pour souffrir (et qu’en plus on voyait passer avec cycliste et chaussures-qui-font-du-bruit). Un monde à part pour résumer.

Et puis j’ai testé une fois, pour voir. Et j’ai vite adhéré. Le rythme est soutenu, mais comme on pédale en rythme sur des musiques hyper entraînantes, on ne sent pas trop les accélérations. C’est un sport qui défoule, on sort totalement vidé, mais on en redemande.

Le fait que le timing soit court (30 ou 45min en fonction des séances) joue aussi en sa faveur. On n’a pas le temps d’en garder sous la pédale (sans mauvais jeu de mot), on donne tout chanson par chanson. Si vous voulez plus d’info et voir en direct ce que ça donne : c’est par ici.

Et les résultats sont là ! Les jambes s’affinent, les abdos se dessinent et la cellulite fond (jusqu’à disparaître totalement dans mon cas !).

Je vous le recommande donc, si vous avez l’état d’esprit qui correspond. Car il faut vraiment tout donner, et jouer le jeu de serrer la pression du frein lorsque le prof le demande !

Les + : il défoule vraiment, et l’effet de groupe et les horaires à respecter nous poussent à ne pas sauter les séances.

Les – : impossible de faire une séance improvisée, et les 3 mois de chansons identiques peuvent parfois lasser.

Exemple de programme pour perdre du poids : 2 séances de 45min par semaine.

Le running pour une perte de poids durable


Le premier cardio qui nous vient en tête quand il s’agit de perdre du poids.

Il faut de la patience mais, sur le long terme, le running est très efficace. Il est complet et permet d’améliorer son endurance, son souffle et même son rythme cardiaque.

Il demande cependant une grande régularité, beaucoup de temps et de bien se connaître. En effet, ancienne coureuse j’ai presque totalement arrêté ce sport à cause des douleurs qu’il me provoquait. Non seulement aux genoux mais aussi à l’épaule et au dos… Autant dire que je l’ai vite remplacé par d’autres cardios.

Mais je pense que c’est tout simplement une question de compatibilité. Par cela, j’entends que chacune doit trouver son (ou ses !) cardio. Celui qui lui convient en termes d’objectifs, mais aussi en termes de bien-être et de santé.

J’avais adapté le running en séance de fractionné en ce qui me concerne. Un format plus court, tout en sprint, moins long et lassant pour moi. Et un nombre de kilomètres parcouru moins important, donc de moins grands risques de blessure.

Les + : un cardio efficace, qui peut se pratiquer à plusieurs et qui peut devenir carrément addictif. Il fédère de grandes communautés, ce qui booste la motivation ! En plus, c’est économique : une paire de baskets et hop !

Les – : un cardio assez traumatisant et qui demande d’avoir un peu de temps devant soi (il faut courir environ 45min pour qu’il soit efficace).

Exemple de programme pour perdre du poids : 2 séances de 30-45min par semaine

La natation, pour fondre en douceur


J’ai fait beaucoup de natation plus jeune, et je pense que c’est en partie ce qui a protégé mon dos du moindre souci.

C’est un sport qui est très doux pour le corps et ses articulations. Mais cela ne signifie pas qu’il est doux pour le gras ! Les efforts que l’ont fait dans l’eau sont doublés par la resistance de celle-ci. Le frottement de l’eau sur la peau réduit très visiblement les effets “peau d’orange”. Il possède beaucoup de variante et pour celles qui comme moi prennent du poids prioritairement sur les cuisses/fesses, les palmes seront vos meilleurs alliés !

Et SURTOUT, débarrassez-vous de cette idée que vous allez devenir carrée si vous nagez ! La natation ne fait prendre des bars et des épaules que si elle est pratiquée de façon intense (+ de 6 heures par semaine). Si vous ne comptez pas faire de la compétition, elle vous affinera les bras et musclera les épaules en longueur.

Les + : un cardio particulièrement doux physiquement, très bon pour la respiration et qui demande peu d’investissement économique. Il muscle en longueur et joue beaucoup sur l’aspect de la peau, et la cellulite.

Les – : Difficile de se motiver en hiver, et les séances doivent être relativement longues.

Exemple de programme pour perdre du poids : 2 à 3 séances de 30 min par semaine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *